Recherche en cours
Veuillez patienter
Article

METAOUI, Fayçal


L’orchestre des aveugles projeté au festival du film arabe d’Oran : une nostalgie au goût sucré


Titre du périodique ou du site internet : El Watan
Date : 10-06


ISSN : ISSN 1111-0333
Date : 10-06
Année : 2015
Commentaires : Dans Jouk al amyine (L’orchestre des aveugles), projeté lundi à la salle Maghreb à la faveur du 8e Festival international du film arabe d’Oran, le cinéaste marocain raconte l’histoire d’une petite communauté avec ses hauts et ses bas, ses noirs et ses blancs, ses douleurs, ses amours et ses espoirs. Le petit Mimou (Ilyas Eljihani) a l’œil sur tout, surveille tout, veut faire comme les adultes. Attaché à son oncle Abdallah (Fehd Benchamsi), opposant au pouvoir du roi Hassan II, il entend les premiers «mots» de la politique. «Sans démocratie, je ne fais pas d’enfants. La politique, c’est celle qui défend les pauvres», raconte Abdallah