Recherche en cours
Veuillez patienter
Article

METAOUI, Fayçal


48e festival national du théâtre amateur de Mostaganem Quand le rejet social ressemble à un virus mortel


Titre du périodique ou du site internet : El Watan
Date : 31-08


ISSN : ISSN 1111-0333
Date : 31-08
Année : 2015
Commentaires : L’opprobre, la nouvelle pièce de Rafik Fetmouche, braque un regard cru sur la société et son rapport au sida. Le sida demeure toujours un tabou, même si la perception de la société a évolué ces dernières années. Au théâtre, le sujet a été rarement abordé. Le jeune metteur en scène Rafik Fetmouche s’est inspiré d’une histoire réelle, celle du suicide d’un sidéen algérien dans les années 1980, pour écrire un texte, puis construire une pièce, assisté de Mohamed et Adel Azezni. Produite par la Coopérative théâtrale Sindjab de Bordj Menaïel, Wasmat aar (L’opprobre) a été présentée samedi soir à la maison de la culture Ould Abderrahmane Kaki de Mostaganem, à la faveur du 48e Festival national du théâtre amateur.