Recherche en cours
Veuillez patienter
Article

BEY, Maïssa
METAOUI, Fayçal

Maïssa Bey, Auteure: Je décris la société algérienne telle que je la vois, telle que je la vis


Titre du périodique ou du site internet : El Watan
Date : 09-10


ISSN : ISSN 1111-0333
Date : 09-10
Année : 2015
Commentaires : Quand on commence à lire Hizya, on se dit que c’est l’histoire d’une jeune fille. Quand on le termine, on se dit que c’est un roman sur le désir et/ou la liberté. Comment Hizya a-t-elle pris forme dans votre tête et comment l’avez-vous fait évoluer ? Est-ce que vous la connaissez ? Pour l’écriture de ce roman, tout est parti du poème Hizya, que je connais et apprécie depuis mon enfance, dans ses versions chantées, notamment par Ababsa et Kh’lifi Ahmed. Mais aussi, plus largement, de la lecture de poèmes en langue arabe dans lesquels la femme et l’amour sont magnifiés. Il m’a toujours semblé qu’il existait un hiatus entre ces descriptions élégiaques de la beauté de la femme, des sentiments très forts qu’elle peut susciter et ce qu’elle peut vivre aujourd’hui dans la réalité, dans le quotidien qui est le nôtre. C’est autour de ces constatations que s’est construit le roman.